De belles dents en bonne santé !

Le cabinet dentaire à Paris 16 (75), vous présente des questions fréquentes sur le blanchiment dentaire.

L’hygiène bucco-dentaire est un vrai défi de santé publique, rapporte l’association française pour la santé bucco-dentaire, qui signale que les Français se brossent peu ou mal les dents, y compris les enfants. Cette problématique nécessite une prévention constante pour éviter des soins onéreux et douloureux. La santé dentaire passe donc par une hygiène irréprochable et quotidienne. Par conséquent, nous vous proposons un entretien avec le Dr Sandy Cohen, chirurgien dentiste, qui évoque les nouvelles techniques de blanchiment.

Dr Sandy Cohen, chirurgien dentiste à Paris, et diplômée d’un CES de prothèse dentaire et de parodontologie, et d’un DU d’implantologie, assure qu’un sourire blanc et éclatant est accessible à tous aujourd’hui. Elle revient sur les techniques existantes.
 

Eclaircir les dents… Pourquoi ?

Un sourire blanc et éclatant est le reflet d’une personnalité. C’est un signe de bonne santé, de jeunesse, un atout de séduction incontournable et, en quelque sorte, « l’outil » de communication par excellence. La dentisterie esthétique a fait des progrès  extraordinaires en matière de blanchiment. Elle permet d’obtenir une teinte naturelle – ou particulièrement claire lorsque le patient le souhaite – sans provoquer d’effets indésirables.
 
 

Mais comment les dents se colorent-elles ?

Par le café, le thé, le tabac, le vin rouge, le coca-cola, le ketchup, la moutarde, la menthe, la grenadine, la sauce tomate, les fruits rouges, le soja, les bains de bouche à usage prolongé. Egalement par un excès de fluor pendant la croissance dentaire, les tétracyclines pendant la grossesse et aussi le vieillissement.
 

« La dentisterie esthétique a fait des progrès extraordinaires en matière de blanchiment. »

 

A qui s’adresse le blanchiment des dents ?

A pratiquement tout le monde, à l’exception des enfants de moins de 13 ans, des femmes enceintes ou allaitantes et des patients sous chimiothérapie. Malgré cela, il doit toujours se faire après un examen approfondi de l’état dentaire.

 

Existe-t-il différentes méthodes de blanchiment ?

Oui. La plus récente étant celle « au fauteuil », c’est-à-dire chez le dentiste. Ce blanchiment, grâce à la lampe ultra-violet, éclaircit les dents en une heure et demie. Les résultats sont immédiats. Cette technique ne rend pas la dent poreuse et laisse intacte la structure de la dent car l’ion oxygène pénètre à travers l’émail pour éclaircir la dent dans sa masse et non en surface. C’est un traitement sans risque pour les dents s’il est effectué sous le contrôle d’un chirurgien-dentiste.

 

Comment se déroule-t-il ?

Après avoir protégé les lèvres et les gencives, le dentiste applique le gel de blanchiment sur les dents à traiter et active le gel par la lampe U.V. Le gel de blanchiment contient du peroxyde d’hydrogène à 25%, le plus faible du monde dans le cas de la lampe Zoom ! 2 advanced power, lequel permet de décolorer les pigments dentaires en dégageant de l’oxygène. La lampe U.V. augmente l’efficacité du gel de plus de 30% et implique le port de lunettes protectrices. Il ne faut pas prendre de colorants comme le café, le thé, le tabac, le soja, le vin et les sauces rouges pendant 48 heures après le blanchiment. On y associe aussi le port de gouttières faites sur mesure pendant 2 à 4 nuits pour stabiliser le résultat. Certains patients peuvent ressentir une légère sensibilité pendant 24 heures, mais ces signes disparaissent toujours.
 

Peut-on blanchir les dents soi-même ?

Oui par la méthode de la « gouttière thermoformée ». Il suffit de l’appliquer sur ses dents après l’avoir remplie de gel éclaircissant. Cette méthode simple exige une véritable motivation et une rigueur de la part du patient puisque la durée du traitement est de 10 à 15 jours. Elle consiste à maintenir un gel de peroxyde de carbamide ou d’hydrogène en compression sur les dents au moyen de gouttières en polyvinyle souple fabriquées en laboratoire. Il y a plusieurs temps d’applications au choix, de 15 minutes à toute la nuit. Contrairement à l’utilisation de la lampe, la restriction des colorants est plus longue.

 

 

 

Que pensez-vous des kits de blanchiment disponibles en grandes surfaces ?

A mon sens, l’apparition des systèmes en vente libre sur le marché a tendance à discréditer l’éclaircissement dentaire. Face à cela, le praticien, avec une technique au fauteuil rapide, efficace, indolore et non agressive, propose un acte professionnel avec un plateau technique conséquent garantissant un résultat sans communes mesure, surtout pour les patients dont les dents sont très tâchées.

 

 

 

 

Combien de temps un blanchiment effectué chez un dentiste peut-il durer ?

Avec un entretien, la teinte peut être maintenue de 5 à 10 ans. Pour essayer de la conserver plus longtemps, il est souhaitable de respecter des règles d’hygiène bucco-dentaire (fil dentaire, détartrages fréquents) et de limiter les colorants ingérés (ou bien de se rincer la bouche après).

 

 

 

 

Quels sont les risques ?

Désormais, un « beau sourire » n’est plus limité à des dents parfaitement alignés, la blancheur devient un critère essentiel et accessible à tous. Il faut penser à ce traitement esthétique, avant toute réalisation prothétique car le blanchiment n’agit ni sur les couronnes en céramique, ni sur les composites (« plombages » blancs). Dans le cadre d’une esthétique générale de votre dentition, si la position ou la forme de vos dents ne vous plaisent pas, le praticien peut aussi faire appel à d’autres techniques telles que l’orthodontie, les facettes et les couronnes toutes céramiques.